Le stress en milieu professionnel

L’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au travail (EU-OSHA) définit le stress en milieu professionnel comme un « déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face ». De ce décalage, naît un sentiment de mal-être qui, avec le temps, peut avoir un impact réel sur la santé et mener à l’épuisement professionnel. Il est donc important d’identifier les facteurs de stress présents dans l’environnement professionnel mais aussi de développer des stratégies afin de soulager cette tension.

La pression n’est pas du stress

Il faut en effet bien distinguer ces deux notions. La pression est, qu’on le veuille ou non, un des paramètres consubstantiels à de nombreuses professions. Cependant, si elle se manifeste de manière aigue à l’occasion par exemple d’une prise de parole en public ou d’un travail à rendre dans des délais très courts, elle est avant tout un phénomène ponctuel. Quand la pression s’installe dans la durée, elle se transforme en stress et oblige l’organisme à maintenir un état de mobilisation générale de ses ressources qui finit par l’épuiser.

Les différents facteurs de stress au travail

En milieu professionnel, les conditions qui favorisent un état de stress constant peuvent provenir de différents aspects de l’activité exercée. Il faut aussi garder à l’esprit que, face à une même situation, les individus, en raison de leurs personnalités et de leurs histoires, ne sont pas tous capables de la même résistance.

Les facteurs de stress les plus courants sont :

  • La course à la performance qui encourage plutôt la compétition que l’émulation.
  • La charge de travail quand elle est démesurée au vu du temps accordé pour l’effectuer.
  • Le morcellement des tâches qui empêche souvent d’avoir la satisfaction d’accomplir un travail jusqu’au bout.
  • Les techniques managériales qui privilégient les besoins de l’entreprise plutôt que ceux des salariés.
  • Le manque de reconnaissance notamment venant des instances hiérarchiques.
  • Le climat social violent que ce soit dans les rapports à l’intérieur de l’entreprise ou vis-à-vis du public.

Les solutions pour retrouver un esprit serein

Pour lutter contre le stress, il faut tout d’abord s’exercer à dédramatiser le quotidien professionnel. En effet, en apprenant à relativiser par exemple les injonctions de temps ou de performance, il devient aussi plus facile de s’en détacher, de prendre du recul et d’être capable de refuser une mission quand elle représente objectivement une surcharge de travail trop importante. Consulter un psychothérapeute peut aussi aider les salariés en grande détresse psychologique.

De plus, le stress peut être canalisé et évacué grâce à des activités pratiquées en dehors de l’entreprise. Il peut s’agir d’un sport, afin de libérer le corps des tensions accumulées au cours de la journée, mais aussi d’activités plus créatives telles que la peinture, l’écriture ou encore la pratique d’un instrument de musique. Le but est, pour chacun, de trouver des moyens de s’accomplir et de se sentir renforcer grâce à ses réussites.