Le point sur les marchés financiers à l’automne 2014

unofiL’UNOFI (union notariale financière) a publié à l’automne 2014 une étude approfondie des marchés financiers afin de mieux comprendre leurs enjeux et fonctionnements.

La focalisation sur les politiques monétaires des banques centrales

Les investisseurs en octobre 2014 n’ont pas montré d’intérêt pour la croissance en cours ou aux signes d’inflation. La seule chose qui les intéressait était la politique monétaire des banques centrales.

Quelles sont précisément les politiques monétaires de ces banques ?

La Réserve Fédérale des Etats Unis (FED), a arrêté sa politique d’assouplissement quantitatif, qui ne s’avère pertinente qu’en de rares occasions, par exemple en cas d’acquisitions actifs. D’après l’UNOFI, une hausse de ses taux directeurs devrait en résulter.
De manière déconcertante, la banque du Japon a décider de mettre en place un programme d’achats de titres plus importants. Au niveau européen, l’UNOFI comptait sur une nouvelle injection de fonds dans l’économie de la par de la BCE. Il devenait nécessaire d’éviter une déflation et de stimuler la croissance en communauté européenne.

Le risque lié à l’investissement

Cette divergence de point de vue entre les différentes banques fait que le marché financier peut partir du jour au lendemain dans n’importe quel sens et en devient par conséquent relativement instable.
L’UNOFI a ainsi pu observer des pics de volatilité impressionnants s’élevant jusqu’à 33 % pour en Europe ou 26 % aux USA. La fin du mois d’octobre 2014 a quand même permis de calmer le jeu avec une volatilité redescendue à 20 % en communauté européenne ou 14 % aux USA. Autre fluctuation importante, les emprunts d’états entre les USA et l’Europe n’ont pas arrêté de proposer des taux d’intérêts complètement différent. Ce qui implique bien sûr une perte de repères de la part des investisseurs.

Un état de santé étonnamment positif

Malgré ces fluctuations nombreuses, le marché reste en croissance et les résultats des entreprises françaises, allemandes ou américaines restent majoritairement positifs.

Observatoire Pour L'Emploi